Comment l’assurance couvre-t-elle les biens numériques et les NFTs ?

décembre 22, 2023

À l’ère du numérique, les frontières entre le tangible et l’intangible s’estompent. Dans cette sphère virtuelle en pleine expansion, les actifs numériques et les NFTs (Non-Fungible Tokens) ont pris une place prépondérante, révolutionnant l’industrie de l’art, de la propriété intellectuelle et de l’investissement. Ces biens nouveaux et souvent onéreux soulèvent inévitablement la question de leur protection. Aujourd’hui, nous plongeons au cœur de la synergie entre le monde de l’assurance et celui des technologies blockchain pour comprendre comment les assureurs s’adaptent à ces actifs numériques, aux NFTs et à l’art numérique en général.

Avec des ventes atteignant des millions de dollars, ces œuvres d’art et titres de propriété numériques requièrent une assurance spécifique, alignée sur les risques et les enjeux du marché numérique. Les organismes d’assurance s’efforcent de déployer des solutions pour englober ces nouveaux biens dans leurs offres, tout en tenant compte des caractéristiques uniques des chaînes de blocs et des crypto-monnaies qui les sous-tendent. Découvrons ensemble comment s’articule cette nouvelle ère de l’assurance numérique.

Les nfts, un marché en plein essor

Avant de plonger dans le monde de l’assurance, comprenons ce que sont les NFTs. Ces jetons non fongibles sont des actifs uniques qui ne peuvent être remplacés ou échangés à l’identique. Associés à des œuvres d’art, des moments sportifs iconiques, des mèmes Internet ou encore des éléments de jeux vidéo, les NFTs sont la preuve numérique de propriété sur la blockchain.

Ce marché naissant a connu une croissance explosive, avec des œuvres s’arrachant à des prix astronomiques. Ce phénomène a attiré une foule d’investisseurs, d’artistes et de collectionneurs, tous désireux de participer à cette nouvelle ruée vers l’or numérique. Mais avec des sommes aussi importantes en jeu, la nécessité de protéger ces investissements est devenue évidente.

L’assurance des actifs numériques, une nécessité

La nature immatérielle des actifs numériques pose des défis uniques en matière d’assurance. Contrairement aux biens physiques, où le risque est principalement lié à la perte ou à la détérioration matérielle, les œuvres numériques sont susceptibles de faire face à des problèmes tels que le vol de données, la fraude, ou même la perte d’accès due à des mots de passe oubliés.

Les acteurs traditionnels de l’assurance, tels qu’Argus Assurance, sont en train de revoir leurs produits pour y intégrer cette nouvelle classe d’actifs. Ils développent des solutions qui prennent en compte la volatilité du marché, la propriété et la preuve sur la chaîne de blocs. En outre, pour garantir la sécurité des investissements dans les crypto-monnaies, des polices spécifiques sont conçues pour couvrir ces risques.

L’évaluation des nfts : un défi pour les assureurs

Définir la valeur d’un NFT est complexe. Contrairement aux actifs traditionnels dont la valeur peut être déterminée par des comparaisons de marché ou des appréciations d’experts, la valeur intrinsèque des NFTs est souvent subjective et volatile. Pour les compagnies d’assurance, cela représente un défi : comment évaluer correctement ces biens pour proposer une couverture adéquate?

Les spécialistes tels qu’Augustin Besset et Julien Maldonato s’accordent à dire que l’évaluation d’un NFT doit tenir compte de plusieurs facteurs : la rareté, l’artiste créateur, la provenance, l’utilité et même la popularité de l’œuvre sur les réseaux sociaux. Les assureurs doivent donc s’armer d’outils d’analyse et de partenariats avec des experts du marché de l’art pour proposer des polices pertinentes.

L’intégration de la technologie blockchain dans l’assurance

La protection des NFTs et des titres de propriété numériques se fait également par l’intégration de la technologie blockchain dans le processus d’assurance. Les smart contracts jouent ici un rôle clé, permettant d’exécuter automatiquement des contrats d’assurance lorsque certaines conditions sont remplies, sans intervention humaine. Cela ouvre la voie à une assurance plus transparente, rapide et sans fraude potentielle.

Les compagnies d’assurance, telles que Prévoyance OCIRP ou les institutions de rente, explorent l’utilisation de la blockchain pour gérer les polices et les réclamations. Cela permettrait non seulement d’augmenter l’efficacité des processus mais aussi de sécuriser les données des assurés.

Les perspectives d’avenir pour l’assurance des nfts et des biens numériques

L’écosystème des NFTs et des actifs numériques ne cesse d’évoluer, et avec lui, les solutions d’assurance adaptées. Les organismes d’assurance qui anticipent cette révolution digitale et proposent des offres ciblées seront ceux qui domineront le marché.

L’avenir pourrait voir l’émergence d’assurances basées sur un portefeuille numérique personnalisé, où chaque œuvre d’art numérique ou jeton non fongible serait évalué et assuré individuellement. De plus, le droit de propriété sur ces biens pourrait impliquer des polices d’assurance responsabilité, afin de protéger les créateurs et les propriétaires de NFTs contre des réclamations potentielles.


En conclusion, l’assurance des biens numériques et des NFTs est devenue un enjei crucial du marché moderne. Afin de naviguer dans ce nouveau paysage, les organismes d’assurance s’adaptent, utilisant des évaluations spécialisées et la technologie de la chaîne de blocs pour offrir des couvertures adaptées à cette nouvelle classe d’actifs. Avec des structures telles que l’Argus Assurance en première ligne, l’industrie s’efforce d’élaborer des polices d’assurance qui répondent aux spécificités des œuvres d’art numérique et à la propriété des actifs numériques.

Les NFTs, autrefois une curiosité, sont désormais une partie intégrante du monde de l’investissement et de la collection. Protéger ces actifs devient donc aussi important que d’assurer une maison ou un véhicule. Le marché de l’assurance se doit de rester à la page, évoluant de concert avec les innovations technologiques. Pour vous, acteurs de ce marché, l’heure est à la vigilance et à l’adaptation. Les NFTs ne sont pas éphémères, ils façonnent l’avenir, et votre projet devrait les inclure, tout comme votre police d’assurance.

le numérique protégé : garantir aujourd’hui l’art de demain

Le marché des NFTs et des actifs numériques est bien plus qu’un phénomène de mode, c’est une révolution dans la perception et l’acquisition de propriété. Les assurances qui couvrent ces nouvelles formes d’œuvre d’art et de titres sont désormais des partenaires indispensables pour les acteurs du web et de la cryptographie. En protégeant efficacement ces précieux actifs, les assurances jouent un rôle clé dans la pérennisation et le développement sain du marché de l’art numérique.