les critères pris en compte par les banques pour évaluer votre capacité de remboursement d’un crédit immobilier

décembre 22, 2023

Lorsque vous décidez d’entrer dans le monde de la propriété immobilière par le biais d’un crédit immobilier, la banque vous pose une série de questions, évalue votre situation financière et prend en compte un certain nombre de critères pour déterminer si vous êtes un emprunteur potentiel crédible. C’est le processus d’évaluation de la capacité de remboursement du client.

Les critères de base

Avant de plonger dans les détails des critères déterminants, il est essentiel de comprendre les facteurs de base qui entrent en jeu dans l’évaluation de votre capacité de remboursement. C’est un peu comme un examen de santé financier, où la banque vérifie votre pouls financier en examinant votre revenu, vos dépenses, vos dettes et vos épargnes.

Votre revenu est le premier paramètre à prendre en compte. Un revenu stable et régulier est un indicateur de votre capacité à assumer les remboursements périodiques du crédit. C’est pourquoi les banques préfèrent les emprunteurs ayant un emploi stable, avec un salaire régulier.

Les dépenses courantes sont également prises en compte. Les frais de subsistance, les factures d’électricité, le coût de l’éducation des enfants, les frais de santé, etc., sont autant de facteurs qui réduisent le montant disponible pour le remboursement du prêt.

Votre endettement actuel est un autre aspect important. Si vous avez déjà des prêts en cours, cela réduit d’autant votre capacité à rembourser un nouveau crédit.

Votre taux d’endettement

Le taux d’endettement est un critère majeur dans l’évaluation de la capacité de remboursement. Ce pourcentage représente la part des revenus mensuels consacrée au remboursement des emprunts. En règle générale, les banques estiment qu’un taux d’endettement idéal se situe autour de 33%. Cela signifie que le montant total de vos remboursements de prêt ne devrait pas dépasser un tiers de vos revenus.

Cependant, ce taux peut être ajusté en fonction de la situation financière globale de l’emprunteur. Si vous avez un revenu élevé, la banque peut autoriser un taux d’endettement plus élevé.

Votre reste à vivre

Le "reste à vivre" est le montant qui reste après déduction de toutes les charges fixes (loyer, factures, emprunts…). C’est ce que vous avez à votre disposition pour vivre au jour le jour. Plus ce montant est élevé, plus la banque sera rassurée sur votre capacité à faire face à un imprévu.

Votre apport personnel

L’apport personnel est un élément clé pris en compte par les banques. Il s’agit du montant que vous pouvez investir de votre propre poche dans votre projet immobilier. En général, plus votre apport est élevé, plus la banque sera confiante dans votre capacité à rembourser le prêt.

Un apport significatif montre également votre engagement envers le projet. Il atteste de votre capacité à économiser et à gérer vos finances de manière responsable.

Votre comportement bancaire

Enfin, votre comportement bancaire est un autre critère que les banques examinent attentivement. Elles analysent vos relevés de compte pour voir comment vous gérez vos finances. Des découverts réguliers ou des incidents de paiement peuvent être des signes de mauvaise gestion financière et peuvent dissuader la banque de vous accorder un prêt.

N’oubliez pas que chaque banque a ses propres critères d’évaluation et ses propres politiques de prêt. Il est donc essentiel de bien vous renseigner et de comparer les offres avant de faire votre choix.

La prise en compte de votre situation professionnelle et personnelle

L’évaluation de votre capacité de remboursement d’un crédit immobilier ne se limite pas à l’analyse de votre situation financière actuelle. La banque prend également en compte votre situation professionnelle et personnelle pour évaluer votre stabilité financière sur le long terme.

Votre situation professionnelle est un facteur clé dans l’évaluation de votre capacité d’emprunt. Si vous bénéficiez d’un contrat à durée indéterminée (CDI), vous aurez plus de chances d’obtenir un prêt immobilier. En effet, un CDI témoigne d’une sécurité de l’emploi, ce qui rassure les banques quant à votre capacité de remboursement sur la durée du prêt. En revanche, si vous êtes en contrat à durée déterminée (CDD), en intérim ou en période d’essai, l’obtention d’un crédit immobilier peut être plus complexe. Cela ne signifie pas pour autant que c’est impossible. Certaines banques peuvent accepter de vous octroyer un prêt, mais elles seront plus exigeantes sur les autres critères.

En outre, votre situation personnelle joue également un rôle dans l’octroi d’un prêt immobilier. Si vous êtes marié(e) ou en concubinage, la banque prendra en compte les revenus de votre conjoint(e) pour calculer votre capacité de remboursement. Par ailleurs, avoir des enfants peut également influencer votre capacité d’emprunt. En effet, chaque enfant à charge augmente vos dépenses et donc réduit votre capacité de remboursement.

L’importance de l’assurance emprunteur

Lors de la souscription d’un prêt immobilier, il est également indispensable de souscrire une assurance emprunteur. Celle-ci garantit le remboursement du prêt en cas de décès, d’invalidité ou d’incapacité de travail. Elle représente donc une sécurité supplémentaire pour la banque, qui sera assurée de récupérer la somme prêtée en cas d’imprévu.

La banque va donc examiner attentivement votre état de santé et votre âge pour déterminer le taux d’assurance que vous devrez payer. Plus votre état de santé est bon et plus vous êtes jeune, plus le taux d’assurance sera faible.

Il est à noter que selon le code de la consommation, vous êtes libre de choisir votre assurance emprunteur, que ce soit celle proposée par la banque prêteuse ou une assurance externe. Cependant, l’offre d’assurance doit présenter des garanties équivalentes à celle proposée par la banque.

Conclusion

L’évaluation de votre capacité de remboursement d’un prêt immobilier est une étape cruciale dans votre projet d’achat immobilier. La banque prend en compte de nombreux critères, allant de votre revenu à votre comportement bancaire, en passant par votre taux d’endettement, votre apport personnel, votre situation professionnelle et personnelle, et votre assurance emprunteur.

Il est important de préparer soigneusement votre dossier et de bien comprendre les critères d’évaluation pour maximiser vos chances d’obtenir votre prêt immobilier. N’oubliez pas de comparer les offres de prêt et d’assurance emprunteur pour trouver celle qui vous convient le mieux.

Enfin, n’oubliez pas que le prêt immobilier est un engagement sur le long terme. Il est donc essentiel de bien évaluer votre capacité de remboursement avant de vous engager afin d’éviter tout risque de surendettement.